Texte seulement | Carte de Queens | Nous contacter | Queens | Physique |
SNO  Queens  Physique   

Les Astroparticules à Queen's - Professeurs

(in english)
 
Mark Boulay

Mark Boulay (page d'accueil, contacter)

Mes travaux de recherche sont orientés vers : les neutrinos à faible énergie, la double désintégration sans émission de neutrinos et à la recherche de la matière noire. J'étais très impliqué dans l'analyse et dans la calibration de l'expérience SNO durant les deux premières phases. Je collabore avec les gens de l'expérience SNO+, mais je me focalise principalement sur l'expérience DEAP. On travaille actuellement sur le développement d'un prototype pour la recherche de la matière noire utilisant une cible d'argon liquide d'environ 10 kg. Les résultats issus de ce petit prototype permettront le design d'un détecteur beaucoup plus volumineux contenant 3500 kg d'argon liquide.

Avec ce prototype, on veut démontrer qu’on peut distinguer les événements considérés comme bruit de fond des événements de la matière noire (particules bêta et gamma), en utilisant de l’argon liquide à un niveau un sur un milliard. Avec un niveau de bruit de fond très bas, le futur détecteur devrait être sensible à des sections efficaces inférieures à 10-46cm2, et augmenter la sensibilité aux particules de la matière noire d’un facteur de 1000. La mise en service du détecteur au laboratoire souterrain SNOLAB est prévue pour 2009.

Le Groupe DEAP à Queen’s est chargé du design cryogénique, la construction du système de purification de l’argon liquide, l’étude de la scintillation, la simulation Monte-Carlo, la calibration du détecteur, l’analyse des données (DEAP-1) et la conception et le design du futur détecteur à 1000 kg d’argon. On a projeté plusieurs études R&D pour le futur détecteur. Ce programme englobe l’entreposage de la sphère en acrylique dans un environnement ultra propre, des tests de froid et cryogéniques des photomultiplicateurs, et les techniques de réduction du radon dans les composants les plus délicats du détecteur.

 
Mark Chen

(page d'accueil, contacter) Mark Chen

Mes travaux de recherche consistent à : la physique des neutrinos, les géoneutrinos, la matière noire et les rayons cosmiques. Notre groupe est chargé du développement du détecteur SNO+, une continuité de l'expérience SNO, dans laquelle on remplace l'eau lourde par un scintillateur liquide. Ceci permettra l'étude de l'interaction neutrino-matière et la détection des géoneutrinos, qui peuvent être utilisés comme une sonde de la sub-surface de la terre. C'est possible d'étudier également double mission bêta avec le détecteur SNO+ rempli avec du néodyme. Je suis également membre du groupe de l'expérience DEAP. Je m'intéresse aussi à un autre projet qui a pour but, détecter les rayons cosmiques de très grandes énergies qui atteignent la lune en utilisant le télescope radio GMRT situé en Inde. Le but est de mesurer les impulsions radio faibles créées à la surface de la lune.

 
Art McDonald

Art McDonald (page d'accueil, contacter)

Mes activités de recherche sont les suivantes : la finalisation des données SNO afin de fournir une vérification des résultats précédents et avoir plus d’informations sur la détermination des propriétés de mélange des neutrinos. Le projet SNO+, qui permettra d’étudier en détail les neutrinos solaires à faible énergie afin de rajouter de l’information sur l’étude du mélange des neutrinos, de même pour la double désintégration bêta sans émission de neutrinos utilisant du 150Nd ajouté au scintillateur liquide dans le détecteur SNO. Le projet DEAP/CLEAN qui a pour but de fournir une grande sensibilité à la détection de la matière noire en utilisant un gaz noble, l’argon. L’étude de la double désintégration bêta sans émission de neutrinos avec le détecteur du projet MAJORANA Ge.

 
Tony Noble

(page d'accueil, contacter) Tony Noble

Mes travaux de recherche sont focalisés sur l’aspect de la physique des astroparticules. Je suis le meneur du groupe PICASSO à Queen’s. Ce groupe est responsable du design du détecteur, de sa construction et de son fonctionnement, de plus, il cherche le moyen de réduire le bruit radioactif qui limite notre sensibilité. Les étudiants à Queen’s travaillent sur l’instrumentation, la programmation et sur l’analyse des données physiques de cette expérience. Je suis aussi impliqué dans SNOLAB afin de permettre à ce laboratoire de devenir la première installation souterraine au monde de la physique des astroparticules. Ma porte est toujours ouverte aux étudiants qui veulent intégrer le groupe.

 
Wolfgang Rau

Wolfgang Rau (contacter)

Mes recherches sont focalisées sur la mise en évidence de la matière noire utilisant des détecteurs cryogéniques. J’ai rejoint récemment le groupe d’astroparticules à Queens, dans le but de travailler sur les détecteurs cryogéniques qui sont développés et construits par les deux collaborations CDMS et SuperCDMS. Je m’intéresse également à l’analyse des données et particulièrement à la réduction de tout aspect du bruit de fond. L’expérience SuperCDMS sera probablement installée à SNOLAB durant l’année 2008. Une de mes activités est de créer le lien entre la collaboration et le laboratoire afin de permettre une installation souple et un bon fonctionnement du détecteur.

 

Emérite

Hugh Evans (contacter)

George Ewan (page d'accueil, contacter)

Hamish Leslie (contacter)

Hay-Boon Mak (contacter)

Barry Robertson Barry Robertson (contacter)


Si vous avez des questions ou des commentaires sur le contenu de ce site web, contactez svp qusno@sno.phy.queensu.ca.